Résurrection

Spread the love

Si la mort, c’est une défaite face à la vie, alors la résurrection, ce n’est pas la vie comme elle était avant.

C’est une vie après le deuil de ce qui fut, c’est une revanche sur un échec qui a tout emporté.

 

Mardi matin, alors que j’étais dans le train qui m’amenait au travail, j’ai dé-locké mon iphone et été sur facebook. Au milieu d’un tas de partage sans intérêt, je suis tombé sur la publication de quelqu’un que je connais à peine, mais qui annonçait la mort d’une amie.

Au début, j’ai donc cru à une maladresse de formulation, ou une mauvaise blague ! Alors je suis allé sur son profil et j’ai vu les commentaires des anciens copains.  Rapidement, il a fallu me rendre à l’évidence, c’était bien arrivé : GABRIELLE venait de partir sans que je sois au courant…

Chacun essayait de lui rendre hommage à sa manière, alors naturellement, moi aussi, il fallait que je dise quelque-chose pour elle, pour les copains, pour ses proches peut-être, parce que ça se fait, même si je ne les connais pas.

Et puis je n’ai pas pu. J’étais là, impuissant, comme un abruti sur mon iphone trop petit pour mes gros doigts, la douleur au fond de moi, incapable de trouver LA phrase à écrire sur ce stupide outil.

Alors après plusieurs jours à tourner en rond, j’ai décidé de ressusciter mon blog sur lequel je suis plus à mon aise…

Maintenant que nous sommes là, comment vous expliquer ?

GABRIELLE était une sacré nana, un personnage comme ont dit…

Je l’ai connue pendant la campagne électorale de 2007, à l’époque où les blogs citoyens ont fait leur apparition à Orléans. On croyait passer outre les médias sclérosés. On voulait donner notre opinion, dialoguer entre citoyens qui n’étaient d’accord sur rien, mais qui étaient convaincus de l’intérêt de débattre ensemble.

A force de s’écharper sur le net, on s’est dit que c’était mieux de se voir en vrai, histoire de poursuivre le débat, tout en faisant baisser le pression. On a appelé ça la République de Blogs. C’est là, venue de nulle part, que j’ai rencontré celle qui signait toujours de son prénom en majuscules : GABRIELLE.

république des blogs III novembre 2007 Orléans
République Des Blogs III novembre 2007 Orléans

GABRIELLE croyait dur comme fer que le clivage gauche-droite n’avait pas de sens. Elle respectait les opinions des autres, même si elle n’était pas d’accord. Elle adorait les jeunes militants qu’elle exhortait de rester proches des gens, et se battait pour qu’ils renoncent à devenir des apparatchiks.

GABRIELLE avait des idées tranchées sur pas mal de choses et je dois dire que je n’ai pas toujours compris sa cohérence politique. Alors forcément, j’adorais la taquiner, l’entendre me rembarrer et… oui, comme elle le faisait souvent à d’autres aussi, me lancer son  « patate garçon ! »

De temps en temps, elle m’appelait « quand-est-ce que t’organises une nouvelle République Des Blogs ? ». Alors ça repartait, réservation de bar, mails aux blogueurs, annonces, et débats enflammés… « Patate ! »

Puis, avec les années, les choses se sont distendues entre blogueurs, les gens sont allé sur Facebook. On a gelé nos blogs et arrêté nos rencontres.

Je prenais des nouvelles sur son facebook où j’allais la taquiner… « Patate ! »

Après son combat centriste, GABRIELLE est allée sur le combat contre la corruption, avec l’animation des antennes Anticor qui la faisait voyager un peu partout en France.

Parfois, elle me faisait signe quand elle était de passage à Orléans. Je ne sais pas si c’était la cylindrée de sa voiture ou son tempérament,… elle passait son temps à perdre des points de permis… qu’est-ce qu’elle râlait ! Mais que voulez-vous ? Tout le temps,… dans la vie,… GABRIELLE était à fond !

GABRIELLE était droite, elle avait des idées tranchées qu’elle défendait avec honnêteté, mais avec fermeté.

Alors GABRIELLE s’engueulait avec tout le monde, mais, et c’est remarquable, elle ne se fâchait avec personne. C’était sa force. On l’adorait pour ça !

Elle va nous manquer…

En préparant cet article, je suis retomber sur cette vidéo prise en septembre 2007. Je pense que c’était la 2e République Des Blogs, et la première fois que je l’ai rencontrée. Je ne l’ai jamais diffusée.

Je pense que GABRIELLE n’aimerait pas que je la fasse parler à son insu, mais puisqu’elle ne peut plus rien me dire, j’en profite un peu : en revoyant cette vidéo prise il y a 10 ans, j’ai l’impression que, de là où elle est, elle me dit « hé, tu vois bien, j’avais raison… Patate ! »

Je ne sais pas si tu avais raison, GABRIELLE, on en reparlera quand on se reverra,… on ne sait où… T’inquiète, je réserverai le bistrot. je connais pas bien le Patron, mais je devrait pouvoir m’arranger pour qu’il nous réserve une salle assez grande pour tous ceux qui auront envie de venir…

 

4 pensées sur “Résurrection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *